Workshop Haye Haye

En avril 2019 un groupe d’étudiants de l’Interfaculty ArtScience de La Haye est venu participer à un workshop avec les étudiants de l’ésam pendant le festival ]interstice[ et développer des projets artistiquescollaboratifs. Cette fois ce sont les étudiants du Studio Modulaire qui se rendent à La Haye.Retour ligne manuel
Durant une semaine, ils travailleront sur un projet d’ensemble d’improvisation audiovisuelle qui donnera lieu à une restitution publique. En encourageant le travail collaboratif en groupe, l’objectif final de l’atelier est de créer un environnement performatif multi sensoriel.
Les étudiants seront initiés à la méthode de travail de l’ensemble RecPlay. Depuis 2001, RecPlay est l’ensemble d’improvisation ArtScience. Parmi les thèmes de recherche abordés dans la méthode RecPlay figurent les interfaces multi-joueurs, les structures d’improvisation, l’art du bruit, le feedback en image et en son, les systèmes de composition en temps réel, les compositions spatiales et les interactions avec les éléments architecturaux.
L’accent pratique sera mis sur le développement d’improvisations et de compositions et sur le développement du jeu collectif à l’aide d’instruments non conventionnels.

Atelier Max

Pendant 3 jours, initiation au logiciel Max au Studio Modulaire :

– Découverte de l’environnement graphique de programmation d’application interactive MAX MSP, prise en main de l’interface

– Introduction à la norme MIDI (Protocole de communication entre instruments électroniques) et manipulation des données de contrôleur externes (clavier MIDI, capteurs…)

– Découverte de la partie Audio (MSP). Programmer le logiciel (interface graphique) pour lire et modifier du son en temps réel.

– Découverte de la partie vidéo (JITTER).Programmer le logiciel (interface graphique) pour lire et modifier du son en temps réel.

Workshop de rentrée avec Adelin Schweitzer

Du 23 au 27 septembre,  workshop de rentrée avec Adelin Schweitzer membre du laboratoire nomade Deletere, qui sera en résidence toute l’année au sein du Laboratoire Modulaire de l’esam.

Les Dronards © Gaetan Bailly

Né en 1978, Adelin Schweitzer vit et travaille à Marseille. Diplômé en 2004 de l’École Supérieure d’Art d’Aix-en-Provence il poursuit depuis une carrière d’artiste polymorphe à la croisée des chemins entre performances immersives, expérimentations audiovisuelles et nouvelles technologies. Du Rimini Protokoll en passant par Tinguely, Marc Pauline du S.R.L. ou bien encore Stelarc, Adelin s’inscrit dans une filiation artistique d’avant-garde. Puisant dans les imaginaires de la science-fiction et des sciences cognitives l’artiste trace au fils du temps les contours d’un univers prospectif singulier.

Deletere est un laboratoire nomade au sein duquel la recherche se concentre sur les nouvelles technologies en tant que médium artistique. Résolument transversale, l’association produit et diffuse essentiellement des œuvres et des performances multimédia qui interroge le public sur sa relation aux Machines. Fondée à Marseille en 2013, deletere abrite désormais un collectif d’artistes et de techniciens réunis leur complémentarité technique et leur curiosité pour ce médium.

Adelin Schweitzer (directeur artistique et techno-chaman), Naoyuki Tanaka alias NAO (Performeur et programmeur multiplateforme), Grégoire Lauvin (Plasticien et électronicien), Lucien Gaudion (Plasticien et compositeur), Gaëtan Parseihian (Chercheur en acoustique et musicien).

http://deletere.org